Astro☆Guigeek Photographie

24/12/2016

L'amas des Pléiades au télescope (M45)


En ce moment, tout le monde est en fête ! Le ciel aussi, avec cet amas incontournable de l'hiver situé dans la constellation du Taureau.

⇒ Visible à l’œil nul'amas des Pléiades est l'amas ouvert le plus brillant du ciel. Parce qu'il s'étend sur trois fois le diamètre de la Lune, M45 se révèle spectaculaire avec une simple paire de jumelles !

⇒ Cette photo a été prise ce mois-ci, avec un Canon 600D au foyer d'un télescope de Newton 200/800 fixé sur une monture de suivi motorisée. Le temps d'exposition est de 49 minutes, représentant un empilement de 49 images de 60 secondes chacune.

★ Bonnes fêtes de Noël :) ★

Détails Techniques :
Canon EOS 600D + télescope 200/800 mm + monture LXD75
800 mm
49 x 60 secondes d'exposition
ISO 1600
F/4
Empilement Deep Sky Stacker et traitement Lightroom + Gimp

19/12/2016

Rapprochement Lune-Mercure au crépuscule


 
Jeu d’ombres au crépuscule avec le Croissant de Lune et Mercure

⇒ Mercure est le point brillant en bas à droite de l'image. La lumière cendrée sur la lune permet de voir l'intégralité du disque Lunaire, même la partie située dans l'ombre.

24/10/2016

La nébuleuse M27 au téléobjectif


Première Lumière sur la nébuleuse planétaire M27, au téléobjectif 70-300 mm

⇒ Voici ma première image de cette nébuleuse Dumbbell, plus communément appelée nébuleuse de l'haltère (petit objet de couleur verte près du centre).
Elle résulte de l'explosion d'une étoile qui s'est produite il y a 5 000 ans environ.

⇒ C'est une cible de choix pour l'astrophotographie puisqu'elle est assez lumineuse (magnitude 7.5) et l'essentiel de sa luminosité est concentré dans une faible étendue, ce qui permet de bien définir ses limites.
Compte tenu de sa faible dimension (diamètre apparent de 8' ) il est nécessaire de disposer d'un télescope avec un grossissement d'environ x45 pour un discernement optimal.

⇒ Cette photo n'a pas été prise à l'aide d'un télescope, mais avec un téléobjectif à 300 mm de focale adapté sur un Canon 600D non défiltré.
L'image totalise un temps de pose de 1 heure 11 minutes avec 71 poses de 1 minute. Une monture de suivi a bien sûr été utilisée.

Détails Techniques :
Canon EOS 600D + téléobjectif 70-300 mm + monture LXD75
300 mm (480 mm équivalent sur un capteur APS-C)
71 x 60 secondes d'exposition
ISO 1600
F/7.1
Empilement Deep Sky Stacker et traitement Lightroom

17/09/2016

Empilement d'images avec Deep Sky Stacker

De temps à autres, je partagerai des astuces ou tutoriels accessibles au plus grand nombre pour vous permettre de mieux avancer dans l'apprentissage de l'astrophotographie.
Pour le premier Tutoriel de cette catégorie, je vous propose de vous montrer comment empiler des images de la voie lactée ou encore du ciel étoilé avec le logiciel gratuit Deep Sky Stacker (ou DSS).
Voici donc la vidéo tuto que j'ai réalisée.
Si vous avez des questions, je vous invite à les poser en commentaire ou pour plus d'efficacité sur le groupe dédié " AstroSpace " : https://plus.google.com/u/0/communities/117284257808010532202



28/08/2016

Première lumière sur la Nébuleuse de l'Amérique du Nord


⇒ Cette nébuleuse diffuse (appelée NGC 7000) de la constellation du Cygne constitue une cible très accessible en astrophotographie puisqu'elle s'étend sur une large zone d'environ 2° et se situe tout près de l'étoile Deneb(une des trois étoiles qui forment le triangle de l'été).

⇒ Cette photo de 30 minutes de pose au total, prise à l'aide d'unobjectif photo zoom est ma première tentative sur cet objet du ciel profond.

⇒ La nébuleuse de l'Amérique du Nord (en rose sur l'image) porte ce nom en raison de sa forme qui rappelle cette partie des Amériques. Pour mieux la reconnaître, tournez la photo à 90° dans le sens horaire.
NGC 7000 est délimitée par une nébuleuse obscure facilement identifiable (noire) appelée le Grand Rift.

Détails Techniques
Canon 600D + téléobjectif 70-300 mm + monture lxd75
16 x 1 min 50 secs de pose
ISO 3200
175 mm
F/5.6
Empilement DSS + Traitement Lightroom

21/08/2016

Panorama de la Voie Lactée, été 2016



⇒ Voici la portion de notre Voie Lactée la plus intéressante à observer en été, dans l'hémisphère Nord, en raison de sa forte densité d'étoiles et d'objets du ciel profond (nébuleuses, amas...). Elle s'étend de la constellation du cygne (en haut à gauche) jusqu'à la constellation du Sagittaire (en bas à droite).

⇒ Il s'agit d'un assemblage de deux photos. Un ajout de deux autres images aurait permis de combler les zones vides (noires)...



Détails Techniques
Canon 600D + objectif 18-55 mm + monture lxd75
20 minutes de pose au total
ISO 1600
18 mm
F/4
Assemblage Microsoft ICE

13/08/2016

Vortex Stellaire


Vortex stellaire ! Nuit des étoiles 2016 - 6/08/2016

⇒ Cette image de 44 minutes d'exposition totale met évidence lemouvement de rotation de la Terre par rapport aux étoiles, supposées fixes à notre échelle. Les étoiles semblent ainsi décrire des arcs de cercles, appelés cercles circumpolaires. Ces arcs sont d'autant plus longs à mesures que l'on s'éloigne du centre de rotation.


⇒ Ainsi, l'axe de rotation de la Terre passe par le point où les étoiles semblent tourner autour. Ce centre de rotation se situe tout près de l'étoile polaire

C'est pourquoi, pour photographier le ciel nocturne et avoir un ciel où les étoiles sont fixes au cours du temps, il est nécessaire decompenser le mouvement de la Terre
C'est le principe des montures équatoriales motorisées qui demandent d'aligner leur axe de rotation avec celui de la Terre, grâce à l'étoile polaire ! 

Détails Techniques

Canon 600D + objectif 18-55 mm + trépied
Superposition avec le logiciel Starmax de 115 images de 20 secondes chacune
ISO 3200
18 mm
F/3.5
Traitement Lightroom


24/07/2016

La Nébuleuse de la Lagune au télescope



⇒ Il s'agit de mon premier essai photographique sur cette nébuleuse très brillante de la constellation du sagittaire ; une des rares qui peuvent être visibles à l’œil nu et facilement distinguables aux jumelles (magnitude 5).
⇒ Il a fallu un temps de pose de 20 minutes pour obtenir cette image, réalisée à l'aide d'un reflex canon 600D au foyer d'untélescope de Newton de 200 mm sur une monture équatoriale motorisée.

⇒ Cette nébuleuse est composée d'un amas de jeunes étoiles (NGC 6530) et d'un nuage interstellaire luminescent. D'autres étoiles sont en formation , comme en témoignent les régions sombres (très denses) de la nébuleuse.

⇒ La lagune s'étend sur 150 années lumières, avec une distance de5 200 années lumières qui nous sépare d'elle. Ce qui la rend visible sous un angle de vue de 1,5° (3 fois le diamètre angulaire de la lune environ), assez vaste donc.

Détails Techniques
Canon 600D + télescope 200/800 mm + monture lxd75
800 mm
1 x 2 minutes à ISO 3200 + 1 x 60 secondes à ISO 1600 + 1 x 45 secondes à ISO 1600 + 25 x 32 secondes à ISO 1600 + 4 x 45 secondes à ISO 1600
Logiciels : empilement DeepSkyStacker + traitement Lightroom

25/06/2016

La comète Lovejoy C/2014 Q2



⇒ Il s'agit de ma première comète observée et photographiée au télescope, le 29 décembre 2014.
Elle fut spectaculaire par sa luminosité assez importante : magnitude ~5 et aussi par sa queue de poussières longue et lumineuse.
Malheureusement, cette comète ne sera plus visible avant 13 000 ans environ !

⇒ La couleur naturelle verte de la coma nous renseigne sur la composition du noyau de la comète. En l’occurrence, lovejoy C/2014 Q2 est composée majoritairement de cyanide (Cn2) et de carbone (C2).

⇒ Cette photographie prise à l'aide d'un télescope 200/800 mm est une* pose unique de 70 secondes à 1600 ISO*. L'amas globulairevisible en haut à gauche est M79 (magnitude 8.6).

Détails Techniques
Canon 600D + télescope 200/800 mm
800 mm
ISO 1600
70 secondes
Logiciels : DxO optics pro + Lightroom

04/06/2016

Voyage dans le Cygne


Voyage dans la constellation du Cygne

⇒ Cette image de la région du Cygne a été capturée avec un reflexéquipé d'un objectif 50 mm f/1.8, installé sur une monture équatoriale motorisée. Elle est le résultat d'une superposition de 12 images de 4 minutes chacune, totalisant un temps de pose de 48 minutes.

⇒ Sur la photo, nous pouvons voir, à côté de l'étoile la plus brillante (Deneb) la fameuse nébuleuse d'Amérique du Nord (NGC 7000) qui côtoie une région riche en étoiles.
A côté de Sadir, la deuxième étoile la plus brillante à l'image, on peut distinguer la nébuleuse du Papillon.
En bas à droite, on peut deviner les dentelles du cygne, larges rémanents de supernova. 
A noter que les parties sombres nettement visibles au centre appartiennent à la nébuleuse obscure du sac à charbon boréal.


Détails Techniques
Canon 600D + objectif 50 mm f/1.8 + monture lxd75
12 x 4 minutes
50 mm
F/3.2
ISO 800
+ 10 darks

16/05/2016

Cratères en vue !



⇒ Cette image de la lune gibbeuse croissante est certainement la vue la plus détaillée que je n'ai jamais obtenue de la lune.
Elle a été prise avec un reflex au foyer d'un télescope de Newton, en utilisant une lentille de barlow x2 qui permet de doubler la focale (grossissement).

⇒ 80 images ont été empilées avec un logiciel, permettant ainsi de réduire le flou de l'image causé par l'humidité atmosphériques (perturbations).

⇒ On remarquera la présence des "X" et "V" lunaires, près du terminateur.
N'hésitez pas à cliquer sur l'image pour zoomer davantage

Détails Techniques
Canon 600D + télescope 200/800 mm + barlow x2
80 x 1/320 secs
ISO 800
1600 mm
f/8

26/04/2016

Premières lumières sur Jupiter


Cap sur Jupiter !

⇒ Première tentative de photographie de la plus grosse planète de notre système solaire : Jupiter. J'ai réalisé cette image, le 17 avril 2016, lorsque le satellite Io (petit point lumineux à droite) était visible au côté de Jupiter.

⇒ La fameuse grande tâche rouge n'était pas visible à ce moment là, il aurait fallu attendre quelques heures avant que la planète nous montre son autre face.

⇒ Pour obtenir cette photo, j'ai repoussé mon matériel dans ses retranchements ! 
Tout d'abord, j'ai utilisé une lentille de barlow achromatique x2 sur mon télescope de newton 200/800 mm, me permettant d'obtenir unedistance focale de 1600 mm, nécessaire pour "grossir" Jupiter. 
Ensuite j'ai utilisé le mode vidéo de mon appareil photo en zoomantnumériquement x10 sur l'image.
Enfin, après avoir récupéré le fichier vidéo .avi d'une longueur de 1 minute environ, le logiciel registax m'a permis d'empiler toutes les images de la vidéo (1600 au total) pour corriger au mieux les perturbations atmosphériques.

⇒ On peut distinguer les principales ceintures (bandes) constituant l'atmosphère de Jupiter : comme les deux larges ceintures équatoriales (en orange).

⇒ En ce moment, Jupiter est très haute dans le ciel de début de soirée, ce qui la rend facile à observer dans un petit instrument optique.

Détails Techniques :
Canon 600D (mode Vidéo) + télescope 200/800 mm + lentille barlow x2
ISO 200
F/8
1600 mm de focale + zoom numérique x10
1600 x 1/100 secs

21/02/2016

Premier Quartier de Lune


Premier Quartier de Lune 15/02/2016

⇒ Cette image de la lune est une superposition de 150 photos prises au foyer d'un télescope de Newton.


Ce soir là, il était possible de voir près du terminateur (limite entre la partie éclairée et non éclairée de la lune), les célèbres lettres " X " et " V ".
Ces figures ne sont que des illusions produites par les contrastes de lumière sur les cratères lunaires. Par conséquent les X et V ne sont visibles uniquement au moment du premier quartier de lune.


Détails Techniques :
canon 600D + télescope 200/800 mm
150 x 1/500 secs
ISO 200
f/4
800 mm + recadrage + drizzle x2
autostakkert + lightroom

17/02/2016

Immersion au cœur de la Voie Lactée


Immersion au cœur de la Voie Lactée [Astrophotographie grand champ]

⇒ Cette image est la plus longue que je n'ai jamais réalisée : 14 x 5 minutes totalisant 1 h 10 de temps d'exposition pour cette région du sagittaire.

⇒ Un canon EOS 600D (non défiltré) équipé d'un objectif 50 mm f/1.8 II installés sur une monture de suivi ont été utilisés.

⇒ Sur cette photo, nous pouvons distinguer nombres d'objets du ciel profond avec leur couleur respective : ainsi on notera par exemple que le nuage du sagittaire est composé d'étoiles majoritairement bleues.

⇒ On remarquera aussi que le bas de l'image est saturé en jaune. En réalité je me suis fait piégé par la pollution lumineuse ! Cela s'est traduit par un temps désespérant passé en traitement numérique...


Caractéristiques techniques :

Canon EOS 600D + objectif 50 mm f/1.8 II + monture lxd75
14 x 300 secs
f/3.2
ISO 200
8 darks + 15 offsets
Empilement et traitement : DSS + Lightroom

08/02/2016

Une Eclipse Lunaire riche en couleurs


Une Eclipse Lunaire riche en couleurs

⇒ Cette image prise lors de l'éclipse totale de lune, le 28 septembre 2015 montre un fin croissant bleu et mauve à l'extrémité droite de la lune. Comment peut apparaître cette couleur ?

⇒ Ces couleurs, bien que surprenantes sont entièrement naturelleset sont causées par l'absorption de certaines radiations de la lumière par l'atmosphère
Durant une éclipse lunaire, la faible quantité de lumière Solaire qui traverse l'atmosphère est teintée de orange (car l'atmosphère absorbe le bleu). Par analogie avec un coucher ou lever de soleil, cette couleur est prédominante et est bien sûr visible à l’œil nu. 

⇒ Mais l'atmosphère comporte plusieurs couches, constitués de composés chimiques qui absorbent d'autres couleurs du spectre visible notamment l'ozone qui diffuse le orange. La lumière qui en émerge et qui se projette à la surface de la lune devient doncbleutée.

⇒ C'est pourquoi, avant ou après que la lune ne soit totalement dans l'ombre de la Terre, il est possible de notifier la présence d'un léger dégradé bleu-mauve causé par cette couche d'ozone

⇒ Si vous avez photographié l'éclipse à cet instant, vous pouvez essayer de régler la saturation des couleurs, car une photographie permet de mieux découvrir ce phénomène quasiment indiscernable à l’œil nu


Détails Techniques :
Canon EOS 600D + télescope 200/800 mm
50 x 4 secs (empilement d'images)
ISO 400
F/D 4
Logiciels Autostakkert + Lightroom

15/01/2016

Premier essai sur la Galaxie d'Andromède

La Galaxie d'Andromède M31 au téléobjectif

⇒ Voici ma première tentative photographique sur la galaxie la plus lumineuse du ciel (visible avec de simples jumelles) : la galaxie d'Andromède ou Messier 31 (M31).

⇒ Cette photo est le résultat d'une superposition d'images totalisant un *temps d'exposition de 22 minutes. Un reflex (non modifié) équipé d'un téléobjectif fixé à 480 mm de focale ont été utilisés, ainsi qu'une monture équatoriale motorisée permettant de d'allonger les temps de poses.

⇒ Sur cette image recadrée, nous pouvons distinguer assez facilement les bras spiraux de cette galaxie. A noter que les galaxies elliptiques M110 et M32 sont aussi visibles.

⇒ Concernant le traitement, j'ai essayé de garder au mieux un résultat naturel, surtout au niveau des couleurs de la galaxie, en comparant les teintes avec des photos de meilleures qualités trouvées sur Internet.


Détails Techniques :
Canon EOS 600D + tamron 70-300 mm + monture lxd75
22 x 1 minute de temps d'exposition
300 mm (480 mm équivalent FF ) de focale
F/6.3
ISO 1600
Empilement Deepskystacker + traitement Lightroom
Toutes les images présentes sur ce site sont soumises à mes droits d'auteurs. Veuillez me contacter pour le partage ou l'utilisation de mes images. Aucune utilisation commerciale sans autorisation
© 2018 Astro☆Guigeek Photographie